Passer au contenu
Blog

La création d’un vitrail

Contactez-moi

Les grandes étapes de création

La recherche artistique découle d’une rencontre

Le contact humain avec le client est un élément clé dans la création d’un vitrail : lorsque la relation s’établit,  la première étape consiste à me déplacer sur le lieu l’œuvre de verres où va être posée. Cette rencontre physique et sensible entre le client et l’artiste est incontournable ! Au cours d’un entretien d’environ 1h, je prends les mesures au millimètre près de l’emplacement réservé au vitrail, et vérifie également l’orientation du vitrail (sud, nord), l’éclairage qui sera apporté (ou non), l’encadrement qui servira à maintenir le vitrail (métal, bois…). C’est l’étude de l’environnement.

Capital, cet entretien permet de définir quelles techniques seront utilisées dans la création du vitrail, à savoir la technique traditionnelle au plomb, la technique dite Tiffany, la peinture sur verre, le fusing, la gravure sur verre … Au fil de la discussion et avec le budget donné, je cerne le besoin de mes clients et je les guide dans les techniques et les couleurs qui donneront le meilleur rendu à leur projet.

Vient ensuite la recherche artistique à l’atelier. J’aime m’inspirer d’artistes que les clients apprécient. Des inspirations qui sont enrichies par ma propre gamme d’influences artistiques, par des lieux, des odeurs. L’évolution de la maquette est nourrie par les sens. Celle-ci sera transposée sur ordinateur avec le rendu des verres sélectionnés, l’environnement du vitrail et la largeur des plombs. Après présentation de la maquette et validation, elle est retranscrite à l’échelle 1/1.

 

 

La conception tangible du vitrail peut commencer

Sur un papier cartonné, la maquette est une nouvelle fois retracée. Les indications des verres de couleurs et l’épaisseur de l’âme du plomb sont précisés. Chaque pièce de verre est numérotée. Car ensuite je viens découper ce tracé avec des ciseaux spéciaux dits « ciseaux triples lames » qui prennent en compte les 2 mm moyens de l’âme du plomb. Ceci afin de faciliter et optimiser le travail. Parfois il n’est pas nécessaire de couper tous les calibres si le vitrail est à motifs répétitifs. Je travaille alors à la pige. Les calibres enfin coupés, je peux à l’aide de ma roulette procéder à la coupe des verres. Plusieurs outils tels que les pinces à détacher, les pinces à gruger ou une meuleuse à eau peuvent être nécessaire à la coupe d’une pièce de verre. Le travail étant précis et minutieux, il est primordial que chaque pièce de verre soit à la dimension exacte de son calibre.

Si pour la création de son vitrail, le client choisit une peinture sur verre ou un fusing, l’étape suivante permet d’introduire cette technique. Sur table lumineuse, je viens peindre les morceaux de verres concernés par effet de transparence, le modèle étant glissé sous le verre. La pièce de verre peinte est alors introduite dans un four pouvant allez jusqu’à plus de 800°C selon l’effet recherché. Le four monte en température et redescend selon des segments qui permettent de contrôler la température. Plusieurs étapes de peinture et de cuissons peuvent être nécessaires pour la réalisation d’un motif.

Lorsque les verres ont été coupés puis travaillés, le sertissage va permettre d’assembler tous les morceaux. En veillant à bien respecter la cotation, le vitrail va peu à peu prendre sa forme définitive. Les soudures à l’étain et au plomb vont maintenir les plombs entre eux. Le sertissage peut aussi se faire avec des rubans de cuivre que l’on va coller sur les arrêtes des verres, puis les verres vont être soudés entre eux par étamage.

Pour terminer la création du vitrail, il faut le mastiquer à l’huile de lin et blanc de Meudon, ce dans le but de le consolider et de l’étanchéifier.

Trois à quatre semaines de séchage sont nécessaires pour procéder à la pose du vitrail dans son environnement, et à l’enchantement !

 

 

 

La révélation de l’Œuvre

La pose du vitrail dans son environnement, est toujours un moment fort en émotion pour les clients et moi-même. Enfin, le vitrail se révèle dans toute sa splendeur. L’œuvre se met en mouvement et les verres forment une danse chatoyante, parfois apaisante, parfois vivifiante.

Je reçois encore plusieurs années, des photos des vitraux réalisés pour des clients heureux de leur œuvre !

Merci de votre confiance dans la création de votre vitrail !

 

« L’Art, c’est le reflet de l’âme humaine éblouie de la splendeur du beau »

Victor Hugo